Tifraz en noir et blanc..

[b]1[/b] En plein ciel… tout près des anges Mon cœur vient de naître Pas loin d’Asammar Là ou j’ai eu ma joie près de lalla Buya [b]2[/b] Je l’ai pris dans mes chagrins Un bébé ayant tifraz de Rif Son sourire… ses larmes La couleur de ses yeux [b]3[/b] … je lui apportais toujours «Ur inu» de l’eau Mes petites folies Et peu de Tighwawin [b]4[/b] Grandit à ma compagnie Je lui chantait Izri inu Racontait ma mort Avant le lever de Tafuyt [b]5[/b] Pieds nus… Les mains au ciel Taqrabt à l’épaule pleine d Anaruz Ayant hâte d’apparaître [b]6[/b] Asammar attendait Tasklut lui préparait la place à ses chansons Berger comme tous les autres Tamja lui faisait surprise [b]7[/b] Il a toujours été beau Triste comme Taziri Ses regards appartiennent A ma misère… au grand Aghzar de larmes [b]8[/b] Il a fini par mourir se suicider entre les rives Des mots… de Tamdyazt Et d’izri inu [b]9[/b] ... .. ... ....... ...iwa safi...!! [i]Par Said Abarnous[/i]
Contes