Entre militance-journalistique et journalisme-militant

2 posts / 0 new
Dernière contribution
Portrait de massine11
offline
Inscription: 2006-03-14 17:45
Entre militance-journalistique et journalisme-militant

Extrait : « …Hier encore, les responsables associatifs jouaient leurs vies à la simple idée d’émettre un tract, un feuillet périodique de fortune dans lesquels ils déclinaient leurs activités et les valeurs qui les animaient. À l’aube de 2008, les militants défient autant les autorités qui, tel un prédateur embusqué, guettent et répriment la moindre initiative locale ou d’envergure. Tout ce qui bouge est dans le rouge, et tout ce qui est visible devient cible. Mais l’actualité et l’histoire récente démontrent que la résistance ne faiblit pas. En effet, en dépit du climat répressif et de la pénurie matérielle, nulle despotisme ne semble étouffer l’émergence de potentialités, de vocations, et de compétences. Ainsi, contre vents et marées, une presse berbère prend forme, non seulement en Afrique du Nord mais aussi au sein de la diaspora… »<br /><br />Jim Selouane

Portrait de Ighzar
offline
Inscription: 2007-01-08 10:36
Re: Entre militance-journalistique et journalisme-militant

La suite ? Biggrin <br /><br />Ça me met mal à l’aise de voir des jeunes risquer leur vie pour un Mouvement culturel amazigh dont les contours me semblent encore opaques. C’est louable de lutter pour ses idées, y’a aucun problème. Mais encore faut-il savoir quels sont les objectifs qu’on poursuit. Toute la population veut plus de démocratie, plus de droits…Quand s’ajoute en plus, la reconnaissance de l’amazighité…c’est l’overdose assurée pour le maxhzen ! <br /><br />Lorsqu’on voit toute cette agitation des jeunes militants et autant d’arrestations arbitraires qui l’accompagnent, on se demande si on ne va pas droit au mur à revendiquer une justice qui a fait de toute façon a fait défaut depuis des décennies, pour ne pas dire des siècles. Je crois à l’amélioration du mieux être d’imazighen, dans des actions plus ciblées et localisées. Par exemple, le Sud-Est marocain a connu des drames ces derniers mois depuis la mort de dizaines de bébés, faute d’accès à un minimum de soins…accentué par une démission de l’Etat et tout ça, a fini par une révolte des Ait Ghighouc dans la région avec les nombreuses vidéos qu’on a vu défiler sur internet…Mais les communautés du grand Tafilalt se bougent maintenant et la solidarité s’organise chez eux…et c’est ce qui me paraît infiniment plus constructif !

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

Social


© 2005 Imazighen La richesse des productions d'un champ n'est pas à raison de son étendue, mais de sa culture.
Follow in Bloglovin