Un dictionnaire amazigh du Rif

dim, 2007-11-18 20:08 -- Ighzar
Un dictionnaire amazigh du Rif, Amina Elfkioui

Amina Elfkioui publie le dictionnaire amazigh du Rif
" Amina Elfkioui publie le premier grand dictionnaire de l'amazighe du Nord du Maroc (Tarifit). Elle a présenté, le 25 septembre 2007 au sein de l'Université de Leiden (Pays-Bas) son travail gigantesque de lexicographie amazighe. Amina Elfakioui est linguiste amazighe originaire du Rif et professeur au centre des études africaines et de langues orientales á l'université Ghent en Belgique et á l'université Del kalarbia en Italie. Son dictionnaire est publié aux éditions allemande Rodcherkob."

>>Lire

Selon A. Elfakioui, la réalisation de ce travail n'était pas facile, elle ajoute "j'ai utilisé tous les moyens pour arriver au fin fond du Rif : les voitures, les cars et même les ânes et les chevaux. Quelques fois j'étais obligée de marcher á pied pour y arriver. Les meilleurs moments sont ceux que j'ai passé au milieu des femmes et hommes dans une région connue par la production du Kanabis". La présentation de cet ouvrage a vu le jour avec la présence de plusieurs chercheurs dans le domaine amazigh comme Harry Stroomer, le grand berbèrisant hollandais. Au sujet de cet ouvrage, subventionné par l'Institut hollandais de la recherche scientifique, il a déclaré : "Le Rif était le grand inconnu des spécialistes. De ce fait l´ouvrage de A. Elfakioui a une valeur scientifique importante. Il est venu combler un grand vide dans le domaine de la recherche amazighe au Pays-Bas".

Le dictionnaire de A. Elfakioui se compose de quatres parties : La première est un aperçu sur l'histoire des études linguistiques amazighes et la deuxième s'intéresse aux études comparatives de la phonologie de différentes variantes amazighes du Rif tandis que la troisième partie étudie l'aspect morphologique de Tarifit. Et enfin, la dernière partie aborde les différences lexicographiques de l´ère linguistique de Tarifit.

News: 

Social


© 2005 Imazighen La richesse des productions d'un champ n'est pas à raison de son étendue, mais de sa culture.
Follow in Bloglovin