Alhoceima, la perle de la Méditerranée

mer, 2006-07-12 00:50 -- Fadma
Al Hoceima, la perle de la Méditerranée

AL HOCEIMA: la perle de la méditerranée; la ville, aussi, de la douceur de vivre. Pour s'en persuader, il n'y a qu'a flâner dans le centre, à visiter le marché, à s'attarder aux cybercafé et aux terrasses des cafés et ; en début de soirée, on se rend au port de pêche, pour assister à la criée: tous les fruits de mer sont là, qui vous attendent et que peut-être vous dégusterez dans l'un ou l'autre de ces restaurants du bord de mer qui contribuent au charme d'Alhoceima.
La ville d’Alhoceima est géographiquement située au centre Nord du Maroc sur le littoral méditerranéen avec une superficie de 3 550 km² caractérisée en majorité par une pente allant de 10% à 40 % et 12 000 Ha de plaines, et elle est limitée à l’Ouest par Chefchaouen & Taounate, à l’Est par Nador, au sud par Taza et par 120 km de côtes méditerranéennes au Nord.

Introduction :

La ville d’Al Hoceima est géographiquement située au centre Nord du Maroc sur le littoral méditerranéen avec une superficie de 3 550 km² caractérisée en majorité par une pente allant de 10% à 40 % et 12 000 Ha de plaines, et elle est limitée à l’Ouest par Chefchaouen & Taounate, à l’Est par Nador, au sud par Taza et par 120 km de côtes méditerranéennes au Nord.

Le Climat de la province d’Al Hoceima est de type méditerranéen, d'où les étés sont secs et chauds et les hivers pluvieux et frais.

Al Hoceima est devenu Province d’après le Dahir du 13 Janvier 1956 complété par celui de 6 Décembre 1959.

L’organisation administrative

* 1 Pachalik à la ville d’Al Hoceima avec 3 arrondissements et une municipalité.
* 3 cercles :

  • Cercle de Bni Ouaryaghel composé de : 5 caîdats, 13 communes rurales et 2 municipalités.
  • Cercle de Targuist avec 4 caîdats, 14 communes rurales et une municipalité.
  • Cercle de Bni Boufrah constitué de 2 caîdats, 4 communes rurales.

- AL Hoceima forme avec les provinces de Taza & Taounate la 15ème Région du Royaume, et ce depuis la loi 47-96 du 2 Avril 1997 qui a mis un terme au découpage du royaume en 7 régions économiques pour le remplacer par un nouveau découpage qui comporte 16 régions.

N.B : la région est reconnue juridiquement en tant que collectivité locale d’après l’article 100 de la constitution de 1996, ainsi elle représente une personnalité morale & profite d’une autonomie financière.

La structure électorale de la province :

* 10 parlementaires
* 17 membres à la CCIS D’Al Hoceima
* 15 membres à la Chambre Agricole
* 6 membres représentant la province dans la chambre de l‘Artisanat parmi un total de 25 membres à Taza (annexe d’Al Hoceima)
* Ensemble des élus aux collectivités locales : 489

Historique :

La région d’Al Hoceima fut longtemps difficile d’accès ; jusqu’en 1959 d’ailleurs, cette ancienne « Zone Nord » occupée par l’Espagne, était pauvrement desservie. Depuis, un important effort d’aménagement a permis d’élargir l’axe Chefchaouan-Al Hoceima-Melilla, qui est devenue une route forte agréable.

Mais au moyen-age l’isolement de toute cette région était réel ; Au point qu’elle fut presque totalement coupée du Maroc, et qu’un éphémère petit royaume, l’EMIRATE DU NEKOR, y vit le jour.

Au XVIIeme siècle, la position privilégiée de ce qui plus tard deviendra Al Hoceima. La ville que nous connaissons aujourd’hui ne fut fondée qu’en 1920. Avant son occupation par l’Espagne, la zone d’Al Hoceima était connue sous le nom de « TAGHZOUT », qui signifie terres agricoles fertiles.

En 1926, le roi d’Espagne ALFONSO XIII, lors d’une visite qu’il a effectuée dans la région, lui a donné le nom de « VILLA SANJURJO » à la mémoire du général espagnol SANJURJO, qui a occupé cette région. Elle conserva cette appellation jusqu’à 1936, date à laquelle on lui a substitué le nom « AL KHOZAMA », sorte de plante très répandue dans les environs de l’îlot NECKOR. A l’indépendance le nom de la ville devient AL HOCEIMA.

Infrastructures économiques et sociales de la province d’Al Hoceima :

Le réseau routier s’étend sur 609,5 Km dont 405 km sont revêtus
Routes (en Km)

...
mais le projet le plus ambitieux en ce qui concerne l’infrastructure routière reste la Rocade Méditerranéenne qui reliera Tanger à Saidia passant par Tétouan Al Hoceima et Nador , elle s’étendra sur une longueur de 560 Km dont 300 Km existe déjà - mais nécessite des aménagements- et 260 Km est à construire , il est à noter que le travail pour les deux extrêmes a déjà démarré , en effet, l’état d’avancement des travaux de construction du tronçon Tanger-Ksar Esghir est à 20 % et celui du tronçon Saidia -Ras Kebdana est à 50% , le coût global de projet est de 2,080 milliards de Dh y compris l’enveloppe de l’étude de définition du tronçon Ksar Esghir-Ras Kebdana ( 50 millions de Dh ) .

Le projet de la Rocade aura des mesures d’accompagnement comme l’aménagement d’accès vers les plages et la construction des pistes reliant les douars, ceci contribuera au rapprochement du littoral à l’ensemble national et améliorera l’attrait de la zone pour de nouveaux investissements.

Aéroport international Echarif El Idrissi :

Une superficie de 88 Ha et 2160 m de longueur de piste avec une résistance supérieure à 90 tonnes, une aire de stationnement d’une superficie de 9 950 m² et une capacité d’accueil de 220 passagers /heure.

Le trafic de passagers dans l’Aéroport Echarif Al Idrissi pour l’année 1996/97 qui est de 38.815 passagers , dépasse de très loin des effectifs enregistrés pendant la même année, dans d’autres Aéroports marocains comme l’Aéroport Errachidia - Mly Ali Charif ( 3.210 passagers ), Tétouan Saniat R’mel ( 8.163 passagers) & Tan-Tan Plage Blanche ( 1.767 passagers ) , mais reste un Chiffre négligeable par rapport au Trafic de passagers enregistré dans l’Aéroport International Casablanca- Mohamed V (2.776.776 passagers ).

En ce qui est de fret aérien ( prix de transport de marchandises par air ) dans l’Aéroport Echarif Al Idrissi pour l’année 1996/97 , il n’a enregistré que 7,2 tonnes alors que l’Aéroport Casablanca-Mohamed V a profité du fret de 40.628,9 tonnes de marchandises, cependant le poids de marchandises transportées via l’Aéroport d’Al Hoceima dépasse celui de l’Aéroport Tétouan-Saniat R’mel (4,5 tonnes ) et celui de l’Aéroport Tan-Tan Plage Blanche ( 4,1 tonnes ) pendant la même année .

Rq : c’est vrai qu’il ne faut jamais comparer les incomparables ( Casablanca & Al Hoceima ), mais on cite ces chiffres pour avoir une vision nette sur la position qu’occupe l’Aéroport d’Al Hoceima parmi les Aéroports du Royaume.

- 2 Barrages:

* Mohamed Ben Abdelkarim Al Khattabi (capacité normale 29,4 Mm3), opérationnel depuis 1981, pour alimenter la province en eau potable & pour l’irrigation
* Joumouaa : opérationnel depuis 1993 pour l’alimentation en eau potable, sa capacité normale est de 6,5 Mm3.
On peut remarquer nettement le faible degré d’accessibilité aux équipements de base, surtout en milieu rural.

N.B: cette augmentation du nombre d’abonnés est une résultante du mouvement incessant d’urbanisation que connaît la province et des efforts qu’emploient les deux offices pour l’électrification et l’alimentation en eau potable du monde rural.

Dans le domaine d’infrastructures hydraulique, 11 projets dans 10 communes rurales, une fois réalisés vont faire bénéficier un effectif de 39.834 habitants de l’alimentation en eau potable et améliorer les conditions de desserte en eau des dits communes et de même coup lutter contre l’exode rural.

- Infrastructure téléphonique :

Le nombre total d’abonnés au réseau téléphonique a atteint 11.144 en fin juin 1998 contre 10.619 en 1997, de même le nombre de Téléboutiques privées a évolué pendant la même période de 300 à 305 unités.

- Infrastructures bancaires :

Il est à signaler que la région Nord ( Tanger 2ème pôle financier à l’échelle nationale et Nador est classé 3ème )compte à elle seule 25 % des dépôts bancaires à l’échelle nationale mais l’investissement n’y atteint que 7 % ; une grande partie de ces dépôts est composée des virements des ressortissants marocains à l’étranger, originaires de la région, en effet, Al Hoceima compte environ 25 000 RME ( 350.000 au niveau de la région Nord du Royaume ), il est à rappeler que 70 % de la population de la province dépend d’une façon ou d’une autre des revenues migratoires, ceci explique nettement l’importante représentativité du secteur bancaire dans la province :
..

- Liste de Banques implantées dans la Province d’Al Hoceima :

Banque Al Maghreb Bd Mohamed V Al Hoceima
Banque Populaire ( BP) 88/90 Bd Mohamed V Al Hoceima
BP 46 BD Mohamed V Al Hoceima
BP 117 Bd Mohamed V Bni Bouayach
BP Imzouren Centre
BP Targuist Centre
BP Issaguen Centre Caidat Ketama
BMCE Bd Mohamed V Al Hoceima
Wafa Banque Rue Mly Abdellah Al Hoceima
Wafa Banque Imzouren Centre
Crédit du Maroc Bd Mohamed V Al Hoceima
ABN- Banque Amro Rue Tarik Ibn Ziad Al Hoceima
BCM 56 Bd Mohamed V Al Hoceima
BCM Targuist Centre
BCM Bni Bouayach Centre
BCM Imzouren Centre
CNCA Bd Mohamed V Al Hoceima
UMB 12 Rue Al Amir Mly Abdellah Al Hoceima
CIH Bd Mohamed V Al Hoceima
BMCI 46 Bd Mohamed V Al Hoceima
SGMB Bd Mohamed V Al Hoceima

Le parc national

Actuellement, le tourisme et la pêche sont les deux industries importantes d’où le nom de la capitale de fruits de mer du Maroc.
Le parc national d’Al Hoceima est situé à l’Est du détroit de Gibraltar, il est réparti en deux zones : - Une zone dite du parc de 285 km2et une aire centrale marine de 23 km ce qui représente 308 km2 environ,
- et une zone périphérique de 461 km2.
Le tout représente environ 769 km2.

La partie terrestre est difficilement exploitable, des cultures parsemés, quelquefois de la culture de la vigne en coteaux à l’abandon de nos jours des cultures d’orge à rendement faible etc. Le calcaire est la matière dominante avec des marnes et des argiles schisteuses. La façade maritime regroupe des falaises calcaires avec des schistes et des marnes. L’érosion est très marquée fait qui est lié à la diminution de la végétation.

En allant du nord vers le sud on trouve trois sous bassins versants alignés : oued Beni Boufrah, oued El Anser (oued S’nada), Oued Tarmast.
Comme centres qui sont prévus dans ces bassins on note cinq :

  • Cala-Iris qui est la limite ouest du parc national,
  • Bades à Bekassem y incluant Torres,
  • Adouz à Tikkit,
  • De Tikkit à Boussekour
  • Boussekour à Lalla Mimouna (Kimmat).

Et ce qui donne plus de problèmes à l exploitation de cette terre, c’est la rareté des ressources d’eau, la pluviométrie est de l’ordre de 250 à 300 mm par an . Le terrain est plus ou moins imperméable avec une absence de nappe.

Les traits dominants du parc d’Al Hoceima :
- une côte rocheuse peu exploitée avec présence de part en part de cirques protégées,
- présence de falaises de hauteur variable : En général, ces falaises sont habitées par des pêcheurs.

La population globale du parc est à peu prés de 15 à 20 000 habitants pour la zone du parc ( zone côtière, 260 km ) et de 30 à 40 000 pour la partie périphérique sur environ 460 km(sur terre). Elle est essentiellement regroupée autour des points d’eau et des voies d’accès.

La partie marine est expose à l’océan atlantique qui est très hétérogène au niveau des espèces Atlantico- méditerranéennes.
Le phoque moine qui vivait et se reproduisait autrefois le long de cette côte, n’y fait plus que quelques rares apparitions.

Le milieu marin comprend :
- Les phanérogames marines : particulièrement des Cymodocées
- Les algues avec des espèces atlantico- méditerranéennes :
* Codium adhaerens
* Sacchoriza bulboza
* Laminaria ochroleuca (profondeur 50m)
* Phyllariopsis purpurascens
* Phyllariopsis brevipes.
- La présence du Mérou de taille variable et surtout en eaux peu profondes , trouvent des biotopes favorables à leur reproduction.
- Le phoque moine en voie nette de disparition , sinon disparu.
- Les Dauphins : 3 espèces : fait important pour ce parc.
- Tortues marine : Caretta caretta observée par les corailleur et la tortue luth.

Bref , on peut définir ce au parc comme étant un lieu pour la protection des régions naturelles et des paysages exceptionnels, d’importance nationale ou internationale, à des fins scientifiques, éducatives et récréatives. Ce sont des aires naturelles relativement vastes, non altérées par les activités de l’homme.

Information global sur la province d’al Hoceima

Retour Concernant les projets qui devront être réalises :

le projet le plus ambitieux qui concerne l’infrastructure routière reste la Rocade Méditerranéenne qui reliera Tanger à Saidia passant par Tétouan Al Hoceima et Nador , elle s’étendra sur une longueur de 560 Km dont 300 Km , mais nécessite des aménagements- et 260 Km est à construire , il est à noter que le travail pour les deux extrêmes a déjà démarré , bien évidement après le tremblement de terre qui a touché la ville et ses environs. en effet, l’état d’avancement des travaux de construction du tronçon Tanger-Ksar Esghir est à 20 % et celui du tronçon Saidia -Ras Kebdana est à 50% .

Un séjour à Alhoceima, vous ne l'aurez jamais regretter :

Il y a très peu de villes le long de la côte méditerranéenne du Maroc. Alhoceima est une d'elles et est située dans un secteur où les montagnes majestueuses retract. la ville a été fondée par les Espagnols au début du XX éme siècle , et était à l'origine un garrison militaire. De nos jours, le tourisme et la pêche sont les industries principales. En fait Alhoceima est très populaire parmi des Marocains et des touristes européens de charte pour ses belles plages vierges et les fruits de mer délicieux. C'est pourquoi ils appellent Alhoceima également le capital de fruits de mer du Maroc. Elle encore connue par ses poissons comme les sardines. Autour d'Alhoceima vous pouvez trouver différentes plages. Plage de Quemado, est même situé juste devant la ville. Les plages sont du sable fin et de l'eau claire en cristal de l'eau, idéal pour la pêche sous-marine. Al Hoceima est équipé des premiers ressources et équipements de classe. Vous pouvez trouver un éventail de logement comprenant les appartements et les bungalows de luxe, les villages de hutte de paille (club Med) et les campsites (Cala Bonita, iris de Cala). Dans le port vous pouvez voir des bateaux de pêche de flotteur équipés des lamparos énormes, alors que des yachts sont ancrés dans le port. Au port vous pouvez apprécier certains des meilleurs et les plus frais poissons méditerranéens n'importe où. Nos sardines, boquerones et salmonetes sont bien renommés, elles sont délicieuses et raisonnablement évaluées.

Vous aimez les fruits de mer ? Donc n'hésitez pas à visiter la perle de la méditerranée, vous en serez satisfaits à 100%.

Plage Kimado, Al Hoceima

Plage Bousekour, Al Hoceima

Alhoceima, la perle de la Méditerranée

Al Hoceima by night

Plage Matadero, Al Hoceima

Plage Calabonita, Al Hoceima

Plage Sfiha, Al Hoceima

Plage Tara Youssef, Al Hoceima

Bonnes vacances à toutes et à tous !

Fadma.Be vous offre ceci:

Source : infos (enteleky.com) avec les soins de Fadma.Be

Tamazight: 

Social


© 2005 Imazighen La richesse des productions d'un champ n'est pas à raison de son étendue, mais de sa culture.
Follow in Bloglovin