Al Hoceima traque ses déchets solides

Al Hoceima traque ses déchets solides

Al Hoceima traque ses déchets solides

Plus de propreté à Al-Hoceima, surtout pour en faire une ville plus accueillante pour les visiteurs et les investisseurs. Une opération d’envergure vient d’être lancée par le président de la commune Nekkour-Ghis, Saïd Bechrioui, impliquant tous les intervenants pour préserver la propreté, l'hygiène et l'environnement sur le plan local. La loi sera appliquée à l'encontre de tout contrevenant. C’est une enveloppe de 6,5 millions de DH qui a été confiée à la société chargée de la gestion des déchets solides dans la province d'Al-Hoceima pour renforcer son parc par de nouveaux engins et matériel. Les nouveaux équipements sont composées de cinq camions d'ordures à compacteur d'une capacité de 14m3, trois d'une capacité de 4m3, un camion de transport de bennes à ordures et trois motos. Une mission à laquelle ne compte pas faillir Abdelhadi Sadiki, directeur régional du groupe Sogedema Maroc, qui explique qu'en vertu du cahier des charges, la société s'engage à renouveler son matériel tous les cinq ans, précisant que quatre camions de 14m3 seront remis en service après des travaux de maintenance. Pour rappel, le délégataire assure ce service à la population d'Al-Hoceima, Imzouren, Beni Bouayach et de la commune d'Ait Youssef Ou Ali. La province dispose d'une décharge pour la gestion sur 15 ans des déchets urbains à Al-Hoceima, Imzouren, Ajdir et Beni Bouayach, réalisée en partenariat notamment avec l'Agence pour la promotion et le développement du Nord, la Direction générale des collectivités locales, le holding Al-Omrane, le Conseil de la région de Taza-Al-Hoceima-Taounate et le groupement communal Nekkour-Ghis. [i]Synthèse L’Economiste [/i]
News