canada goose pas cher canada goose pas cher canada goose pas cher canada goose pas cher canada goose pas cher canada goose pas cher canada goose outlet online canada goose outlet online canada goose outlet online canada goose outlet online canada goose outlet online louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet peuterey outlet peuterey outlet peuterey outlet peuterey outlet woolrich outlet woolrich outlet woolrich outlet moncler outlet moncler outlet moncler outlet nike tn pas cher stone island outlet stone island uk stone island stone island outlet supreme outlet supreme outlet online max maillots max maillot max maillots 2019
Les femmes du groupe CDG se mobilisent pour aider des coopératives d' Al Hoceima | Fadma.Be

Les femmes du groupe CDG se mobilisent pour aider des coopératives d' Al Hoceima

Sat, 2012-03-03 21:13 -- Fadma
Les femmes du groupe CDG se mobilisent pour aider des coopératives d’Al Hoceima

Dans une semaine, les femmes du monde entier fêteront le 8 Mars, journée internationale de la femme. C’est l’occasion propice pour les femmes de faire le bilan sur leur situation et la condition qui leur est faite.

Journée de manifestations, de revendications pour mesurer le chemin parcouru et celui qui reste à parcourir pour donner toute sa dignité à la femme et pour déplacer tous les multiples « plafonds de verre » qui l’empêchent de se réaliser. C’est aussi une journée de fête et il est de tradition, au sein des entreprises, d’offrir des fleurs, du chocolat ou autre menus présents à la gente féminine.

Chaque entreprise alloue un budget à cet événement. Pour donner du sens au label de «Responsabilité sociale », les femmes du groupe CDG, établissement public et ses filiales, ont décidé cette année de consacrer ce budget à un projet de mécénat. L’année 2012 coïncidant avec l’année internationale des coopératives, c’est le soutien d’une dizaine de coopératives d’Al Hoceïma qui a été retenu, le choix de la localité ayant fait l’objet d’un tirage au sort parmi les 8 régions du Royaume en présence du comité d’organisation. Pourquoi un tel choix ? Le choix d’aider des coopératives n’a pas été fait au hasard, c’est une manière comme le fait l’Assemblée des Nations unies de rendre hommage « à la contribution de ces associations à la réduction de la pauvreté, la création d’emplois et l’intégration sociale ». A travers leurs valeurs de solidarité, les coopératives contribuent au développement économique et sociale de leurs régions, mais aussi à la dignité des femmes. Selon les Nations unies, les coopératives comptent aujourd’hui 800 millions de membres dans plus de 100 pays et emploient plus de 100 millions de personnes dans le monde. Elles sont surtout présentes dans les communautés locales et en zones rurales, dans les pays développés ou en voie de développement.

C’est ainsi qu’en Norvège, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis, les coopératives assurent entre 80 et 99% de la production laitière. Elles représentent 40% de la production agricole au Brésil et 71% des produits de la pêche en République de Corée. La coopérative décline des valeurs de solidarité dans la répartition du travail et le partage des revenus tirés de l’activité entre les membres. Dans cet espace, les femmes sortent de l’assistanat et mettent en pratique l’empowerment, en se prenant en charge et en aidant leurs familles tout en améliorant leurs compétences. Les coopératives ont montré leurs capacités à créer des emplois, à mieux répartir les richesses, et à mieux résister à la crise. En interaction avec l’INDH, elles contribuent également à réduire la pauvreté dans un contexte difficile où les pouvoirs publics ne peuvent pas tout faire.

Elles constituent une partie de ce que les Américains appellent le tiers secteur qui, aux côtés de l’Etat et du privé, travaille en bonne intelligence pour le développement économique et social des régions.
En faisant ce choix, les femmes du groupe CDG souhaitent également créer une dynamique vertueuse. Si toutes les femmes des entreprises pouvaient, à chaque occasion, parrainer, soutenir, accompagner des projets d’association ou de coopérative, ce serait là une manière de créer des cercles vertueux, de motiver, de mobiliser, de donner du sens à leur travail mais surtout cela aiderait à faire progresser collectivement la société et à contribuer à l’intérêt général.
Une manière aussi de construire des relations avec les régions sans contrepartie sinon celle de renforcer le lien social.

Farida Moha, LE MATIN

News: 

Comments

Social


© 2005 Imazighen La richesse des productions d'un champ n'est pas à raison de son étendue, mais de sa culture.
Follow in Bloglovin