canada goose pas cher canada goose pas cher canada goose pas cher canada goose pas cher canada goose pas cher canada goose pas cher canada goose outlet online canada goose outlet online canada goose outlet online canada goose outlet online canada goose outlet online louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet peuterey outlet peuterey outlet peuterey outlet peuterey outlet woolrich outlet woolrich outlet woolrich outlet moncler outlet moncler outlet moncler outlet nike tn pas cher stone island outlet stone island uk stone island stone island outlet supreme outlet supreme outlet online max maillots max maillot max maillots 2019
Tamaghra n wuccen : mariage du chacal | Fadma.Be

Tamaghra n wuccen : mariage du chacal

Tamaghra n wuccen

Arrivé à l’âge adulte, Uccen qui se savait impuissant pour accomplir son devoir envers sa future épouse Tuccent avait refusé à ses parents de se marier. Après maintes tentatives de ces derniers avec lui, il leur accepta à condition que la cérémonie de mariage ne se déroulerait que le jour où il pleuvra en plein soleil et qu’une tislit n wenzar ( arc en ciel )soit nettement visible dans le ciel. Il crut leur poser une condition impossible.

Quelques jours après, des nuages invisibles passèrent au dessus du pré. La pluie tomba en plein jour ensoleillé et le ciel fut parcouru de bout en bout par un bel arc-en-ciel. La fête du mariage d’Uccen s’était alors déroulée dans un climat somptueux. Depuis Uccanen décidèrent que la célébration de leurs noces se font dans de tel climat.

Les tambourins aux mains, voici le chant qu’ils ont répété ( juste pour rire) :

Id’ nnatt’ vers deux heures à tasa nu
La pluie tombe et tafuct gw jenna
Usan-d les jeunes s wattas ghar ah’idus
Ils mangent beaucoup tt’εam avec tiγenjaw

Tanemmirt

Tamaghra n wuccen : mariage du chacal

Tamazight: 

Social


© 2005 Imazighen La richesse des productions d'un champ n'est pas à raison de son étendue, mais de sa culture.
Follow in Bloglovin